Perturbateurs endocriniens et huiles essentielles
Aromathérapie - Huiles essentielles

Perturbateurs endocriniens et huiles essentielles

On entend beaucoup parler des perturbateurs endocriniens. Mais bien souvent on parle de produits chimiques, alors que des produits naturels, comme les huiles essentielles peuvent également être des perturbateurs endocriniens.

Perturbateurs endocriniens, kezako ?

Pour comprendre ce que sont les perturbateurs endocriniens, il est important de bien définir ce qu’est le système endocrinien.
Sans entrer dans les détails de la physiologie humaine, pour que les organes et l’organisme en général puissent fonctionner correctement, ils ont besoins de certaines substances : les hormones.

Le système endocrinien est composé de plusieurs glandes dans le corps humain qui vont sécréter et diffuser des hormones selon les besoins de l’organisme. La leptine par exemple est produite pour apporter une sensation de satiété et nous dire que nous avons assez mangé.

Les perturbateurs endocriniens sont donc des substances extérieures à l’organisme qui peuvent influer sur le système endocrinien. Composés de molécules chimiques ou naturelles, ces dernières « mimétisent » nos hormones. Ainsi, cela peut entraîner un « trop plein » d’hormones dans le corps, perturbant son bon fonctionnement.

Huiles essentielles, perturbateurs endocriniens ?

Certaines huiles essentielles, pas toutes heureusement, contiennent naturellement des molécules susceptibles de perturber le système endocrinien. Vous pouvez d’ailleurs retrouver une liste (non-exhaustive) plus bas sur cette page.

Pour qu’une huile essentielle soit « dangereuse » pour l’organisme, il faut savoir qu’il faut l’utiliser à forte dose. Ce n’est alors pas votre crème de jour composée à 1% d’huile essentielle qui va poser problème. C’est comme tout, il ne faut ainsi pas abuser des bonnes choses 😉

A l’inverse, elles peuvent parfois être très utiles pour soulager certains symptômes liés à une baisse d’hormone. On va ainsi penser à la pré-ménopause et la ménopause. Lors de cette période, l’organisme va diminuer très fortement sa production d’œstrogène. Utiliser des huiles essentielles ayant des molécules copiant l’œstrogène, va donc permettre de réduire bouffées de chaleur ou encore règles irrégulières.

Dans quels cas c'est dangereux ?

Il est fortement déconseillé, pour ne pas dire interdit, d’utiliser ces huiles essentielles lorsque l’on est atteint de certaines maladies : les maladies dites homono-dépendantes.

Certains cancers, affectant des organes régulés par les hormones (ovaires, testicules, seins, thyroïde, …), ou encore l’endométriose (dont on parle de plus en plus) sont considérés comme des maladies hormono-dépendantes.

Enfin, il est également important de rappeler que les femmes enceintes et allaitantes (à cause de la grossesse) sont pour ainsi dire « bourrées » d’hormones ! C’est pour cela qu’il est primordial pour ces femmes de ne pas utiliser/consommer ces huiles essentielles afin de ne pas perturber le développement du fœtus et la bonne santé de la (future) maman.

Liste des huiles essentielles

Voici à titre indicatif une liste (non-exhaustive) des huiles essentielles contenant des molécules susceptibles de perturber le bon fonctionnement du système endocrinien. Selon les molécules présentes dans l’huile, elle peut être catégorisée en fonction de l’hormone elle mimétise : globalement (hormon-like), l’œstrogène (œstrogen-like) ou encore la cortisone (cortison-like).

Hormon-like

Œstrogen-like

  • Basilic
  • Cade
  • Camomille sauvage
  • Camomille matricaire
  • Cèdre d'Atlas
  • Ciste marine
  • Fenouil doux
  • Hélichryse de Madagascar
  • Menthe poivrée
  • Menthe verte
  • Muscade
  • Nard de l'Himalaya
  • Niaouli
  • Palmarosa
  • Patchouli
  • Sauge sclarée

Cortison-like :

  • Aneth
  • Angélique
  • Bergamote
  • Cajeput
  • Camomille sauvage
  • Carvi
  • Ciste
  • Citron
  • Coriandre graine
  • Ciste marine
  • Encens
  • Epinette noire
  • Eucalyptus globulus
  • Eucalyptus smithii
  • Galbanum
  • Hélychryse de Madagascar
  • Hélychryse italienne
  • Lédon du Groenland
  • Lentisque pistachier
  • Livèche
  • Mandarine verte
  • Marjolaine à coquilles
  • Menthe verte
  • Myrthe verte

Les listes des huiles essentielles précédemment citées sont tirées du site de
La compagnie des Sens

N’hésitez pas à ajouter en commentaire d’autres huiles essentielles que je serai ravie de mettre en plus dans les listes 🙂

2 commentaires

    • Lady l'a fait

      Tout à fait ! Les huiles essentielles ne sont pas assez considérées. Mal utilisées, elle peuvent être dangereuse pour l’organisme, pourtant comme c’est la « mode » en ce moment, toutes ces informations sont camouflées… C’est bien dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.